Les
membres
du LACES

BORDIEC Sylvain

Maître de conférences

Contact

Bureau :

Université de Bordeaux

Collège Sciences de l’homme – Faculté des Staps

12 avenue Camille Jullian 33 600 Pessac

Courriel : sylvain.bordiec@u-bordeaux.fr

Titres et diplômes

Doctorat en sociologie, Université Paris VIII-Vincennes Saint-Denis, 2010.

Qualifié par le Conseil national des Universités aux fonctions de Maître de conférences (Sections 04 Science politique, 19 Sociologie-Démographie, 70 Sciences de l’éducation).

Carrière

Avant d’être Maître de conférences à l’Université de Bordeaux, Sylvain Bordiec a été Allocataire de recherche en sociologie à l’Université de Paris VIII (2002-2005) puis ATER dans ce même établissement (2005-2006) ainsi qu’à l’Université de Reims (2008-2009). A l’issue de sa thèse, préparée au Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (CRESPPA), laboratoire dont il est membre aujourd’hui en qualité de chercheur associé, Sylvain Bordiec a été post-doctorant à l’Université Paris V (2010-2011). Ensuite, il s’est partagé entre la réalisation de contrats de recherche et d’études courts (IRES, CNRS,  Agences privées de recherche) et l’investissement pédagogique à l’Université (Paris X, Paris XII, Paris XIII, Tours, Lille 1 et Université catholique de Lille) et au sein d’institutions de formation au travail social (École normale sociale, Centre de formation Saint-Honoré, INFA).

Enseignements

  • Intervenant en Licence Staps, en Licence professionnelle Activités sportives, dans les Master 1 (Université de Bordeaux) et Master 2 (Université de Bordeaux/ Sciences Po Bordeaux) Gestion du sport et Développement territorial (GSDT) et dans le Master Recherche, Acteurs et Stratégies d’intervention (ASI), Sylvain Bordiec enseigne : l’épistémologie des sciences sociales ; la sociologie des institutions ; la sociologie du système éducatif ;  la  sociologie des inégalités scolaires ; la sociologie des cultures sportives et des pratiques sportives ; la sociologie de l’action publique sportive et la sociologie de la « diversité ». Une partie de ses investissements pédagogiques est également consacrée à l’initiation à la recherche.
  • En parallèle, direction de mémoires de recherche professionnels à l’IRTS Nouvelle Aquitaine, dans le cadre du Diplôme d’État d’Ingénierie sociale (DEIS/Master 2).

Thèmes de recherche

  • Sociologie de la solitude
    • Le « problème de l’isolement » comme « territoire » de la santé publique /Participation à la recherche collective Activité physique, alimentation, territoires et gestion territoriale des inégalités de santé (APAT) coordonnée par Marina Honta.
    • Solitudes et socialisations en milieu urbain et en milieu rural (Stratification sociale et inégalités devant la solitude au fil des âges de la vie en France et aux États-Unis)
    • Enquêtes en cours dans les départements de la Gironde et du Finistère sur la « Solitude des vivants » à partir d’un projet présenté au concours CNRS en janvier 2011, lequel propose l’analyse historique et sociologique des solitudes expérimentées par les femmes et les hommes (jeunes, travailleurs, mobiles, « connectés ») en état apparent d’être ajustés aux normes dominantes de « sociabilité », normes socialement, spatialement et historiquement construites et situées.
  • Gestion territoriale des questions sanitaire et sociale
  • Sociologie des sociologues

Diffusions récentes de la recherche

  • 1er décembre 2017, Conférence pour l’Observatoire Régional de l’Intégration et de la Ville (Grand Est), « Structures et espaces dans les quartiers populaires : comment les liens s’y tissent ? Pour quel vivre ensemble ? », Cycle de conférences Comment se tisse la confiance dans les quartiers populaires ?, CSC Victor Schœlcher, Strasbourg.
  • 29 juillet 2017, Interview dans Atlantico, « Acheter du temps, pas des choses », Texte
  • 3 juillet 2017, Interview dans Atlantico, « Vieux (et rares) amis : plus nous vieillissons et plus nous passons de temps seul » , Texte
  • 22 décembre 2016, Interview dans Le Journal toulousain, « La solitude : affaire de tous », Texte

Publications et travaux

2017

(avec Muriel Marnet), « Les ethnographes armés ou désarmés par l’observation multisituée? Eléments de réponses à partir d’enquêtes sur des « précarités rurales »», Recherches qualitatives, n°22 (Hors-série « Les Actes »), p. 76-89, Texte

«Diversité limitée. Jeunesses populaires et éducation à la citoyenneté dans les quartiers de la « Politique de la ville »», Déviance et Société, vol. 41, n°2, p. 273-304, Résumé

« Les solitudes : expériences sociales et socialisatrices. Note de recherche sur le façonnement des individus contemporains dans les coulisses de la vie sociale », ¿ Interrogations ?, n°25, Texte

2016 

«Affinité, proximité et précarité. Trois effets de la frontière « Politique de la ville » en France sur les relations entre jeunes et acteurs associatifs », Revue Jeunes et Société, n°1 (1), p. 40-56, Texte

Lecture critique de Santé et territoires. Des soins de proximité aux risques environnementaux (dir. Marcel Calvez), Rennes, PUR, 2016, Revue européenne des sciences sociales/European Journal of Social Sciences, n°54 (2), p. 313-316, Texte

« Le pouvoir de cohésion sociale de l’implication citoyenne. Réflexions sur les conditions, modalités et effets des engagements». In Actes de la rencontre annuelle du Faive, Quelles contributions des engagements volontaires à l’international aux enjeux de cohésion sociale ?, p. 6-21, Texte

2015

« Le « bon esprit ». Portrait d’un animateur dans la Politique de la ville ». In J. Camus, F. Lebon, Regards sociologiques sur l’animation, Paris, La Documentation Française, p. 103-114.

« L’observateur observé par les enquêtés : un support de connaissance des socialisations juvéniles », Bulletin Observatoire Jeunes et Société (INRS-Québec), vol. 11, n°2, printemps, p. 11-13, Texte

Lecture critique de Clément Prévitali, Le sport à la campagne, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2014, 404 pages, Revue d’Études en Agriculture et Environnement/Review of Agricultural and Environmental Studies, vol. 96, n°4, décembre, p. 723-727, http://www.necplus.eu/

« Être éduqué à la « citoyenneté ». Pourquoi et comment les jeunes participants aux associations des quartiers populaires vivent-ils cette forme d’éducation ? », Actes du colloque international Jeunesse(s), Engagement(s), Association(s) et Participation(s), IUT Midi-Pyrénées Figeac, LRPMIP, Université Toulouse Jean Jaurès, http://www.onopgfigeac.net/les-actes-du-colloque-figeac/

2014

Solitudes et socialisations. Les coulisses de la vie sociale dans le façonnement des individus, Document présenté au concours CR2 en section 36 – 55 p., janvier 2014.

« Travailleurs sociaux « du quartier » vs travailleurs sociaux « des quartiers ». Éléments sur l’hétérogénéité du travail social destiné aux jeunes », Sociologies, dossier Les échelles territoriales de l’intervention sociale, https://sociologies.revues.org/4844

« Entretenir les espoirs. Les usages juvéniles et parentaux du socio-éducatif « d’à côté » », Les Sciences de l’Education. Pour l’Ère nouvelle, Vol. 47, n°3, p. 85-108, Texte

« La culture comme vecteur d’ancrage dans le social. Des travailleurs sociaux dans un dispositif d’accès gratuit aux sorties culturelles », Le Sociographe, septembre-décembre, n°47, 2014, p. 111-119, Résumé

« Un refuge pour les jeunes et leurs aînés, pour les locaux et les extra-locaux. Gestion territoriale de la question sociale et extension de l’activité des associations destinées à la jeunesse », L’Homme et la société, janvier-mars, n°191, dossier Incertitudes sociales, p. 95-11, Résumé

Éléments d’histoire sociale et sociologie urbaine de La Maladrerie Emile Dubois à Aubervilliers, Paris : Lavue, 25 pages.

Éléments d’histoire sociale et sociologie urbaine des Quatre-Chemins à Pantin. Portrait d’une commune de Seine-Saint-Denis, Paris : Lavue, 35 pages.

Lecture critique d’Eric Marlière, Des « métallos » aux  « jeunes des cités ». Sociohistoire d’une banlieue ouvrière en mutation, Paris, Editions du Cygne, 2014, 196 pages, Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n°123, p. 259.

Lecture critique de Michel Vakaloulis, Précarisés, pas démotivés ! Les jeunes, le travail, l’engagement, Paris, Les Éditions de l’Atelier, 2013, 142 pages, Agora. Débats/Jeunesses, p. 141-143.  

2013

Jeunesses précaires. Impasses et horizons, Paris, IRES/CFTC.

(avec Emilie Saint-Macary), Clients et précarités en France, Paris : Aristat, 50 pages.

« Jeunesses précaires. Impasses et horizons », Synthèse de rapport d’étude, Paris : IRES, 12 pages.

Lecture critique de Karim Hammou, « Une histoire du rap en France », Paris, La Découverte, 2012, 302 pages, Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n°120, p. 190-191.

Book review of Eric Klinenberg, « Going Solo. The Extraordinary Rise and Surprising Appeal of Living Alone », New-York, The Penguin Press, 2012, 273 pages, Canadian Review of Sociology/ Revue canadienne de sociologie, n°50 (1), p. 150-154, Texte

Review of Shamus Rahman Khan, « Privilege. The Making of an Adolescent Elite at St. Paul’s School», Princeton & Oxford, Princeton University Press, 2011, 232 pages, Revue européenne des sciences sociales/European Journal of Social Sciences, n°51(1), p. 238-240, Texte

Lecture critique de Corinne Nativel, Sarah Pickard, Fabienne Portier-Le Coq, Les politiques de jeunesse au Royaume-Uni et en France. Désaffection, répression et accompagnement de la citoyenneté, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 272 pages, Revue française de science politique, n°63 (3-4), p. 751-752.

Lecture critique de « Paul Willis, L’école des ouvriers. Comment les enfants d’ouvriers obtiennent des boulots d’ouvrier, Marseille, Agone, 2011 (1è ed. 1977), 438 p. », Revue suisse des sciences de l’éducation, n°35 (1), p. 201-202.

2012

Il n’y a de solitude que sociale. Sociologie des inégalités et des arrangements sociaux face à la solitude, Document présenté au concours CR2 en section 36 – 45 p., janvier 2012.

(avec Joan Cortinas Munoz), « La sociologie critique du travail social par les apprentis sociologues. Rompre avec les homologues de classe puis revenir vers eux »,  dossier « La recherche sur le travail social : critique des fondements, critique des outils », Pensée plurielle, n°30/31, p. 153-164, Texte

2011

La solitude des vivants. Sociologie des formes et des usages sociaux de la solitude dans les sociétés modernes avancées, Document présenté au concours CR2 en sections 36 et 40 – 33 p., janvier 2011.

« Usages de la thématique sécuritaire dans l’éducation populaire. L’offre officielle d’une association de quartier ouverte aux jeunes », Agora. Débats/Jeunesses, dossier « Education populaire et intervention sociale », n°58,  p. 105-118,Texte

La culture comme vecteur d’intégration sociale. Compte-rendu final de la contribution à l’enquête collective PICRI, Paris : CERLIS, 72 pages.

Bilan intermédiaire des apports à l’enquête PICRI sur la culture et l’exclusion sociale, Paris : CERLIS, 37 pages.

Lecture critique de Laurent Besse, Les MJC de l’été des blousons noirs à l’été des Minguettes. 1959-1981, Rennes, PUR, 2008, 391 pages, Genèses. Sciences sociales et histoire, www.geneses.hypotheses.org.

 2010

Des socialisations croisées. Travailleurs sociaux, jeunes et action publique dans un quartier populaire de Paris, Thèse de doctorat en sociologie, Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis.

2009

« Devenir, être et rester ˝accompagné˝. Notes sur les relations entre jeunes et éducateurs de rue dans un quartier populaire parisien ». In Madeleine Gauthier, Claude Laflamme (dir.), Jeunes et dynamiques territoriales, tome 2, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 49-63.

Lecture critique de Laud Humphreys, « Le commerce des pissotières. Pratiques homosexuelles anonymes dans l’Amérique des années 1960 », Paris, La Découverte, 2007, 202 pages, Revue française de sociologie, n°51 (1), pp. 658-661.

2007

« Bonheurs et malheurs du ˝médiateur˝. Sur la fonction sécuritaire d’une institution socio-éducative », dossier «  Les compétences civiles, entre Etat social et Etat sécuritaire », Lien social et Politiques, n°57, p. 105-114, Texte

« Se partager le territoire. La Prév’ face aux ˝petites˝ institutions de quartier ». In Brigitte Bouquet, Pascal Nivolle, Bénédicte Madelin (dir.), Territoires et action sociale, Paris, L’Harmattan, p. 131-142.

Lecture critique d’Evelyne Ribert, « Liberté, égalité, carte d’identité. Les jeunes issus de l’immigration et l’appartenance nationale », Paris, La Découverte, 2006, 273 pages, Revue française de sociologie, n°48 (2), p. 413-416.

2005

(avec Sylvie Tissot), Synthèse des travaux récents consacrés à la politique de la ville, Saint-Denis : DIV, 21 pages.

« Les résistances sociales à la Politique de la ville : le cas d’une structure d’encadrement juvénile dans un territoire classé Zone urbaine sensible ». In De l’intérêt général à l’utilité sociale ? La reconfiguration de l’action publique entre Etat, associations et participation citoyenne, EHESS, Paris, p. 146-160.

2004

« Entre précarisation sociale et travail social précaire. Quand l’investissement professionnel est impossible ». In Dan Ferrand-Bechmann (dir.), Les bénévoles et leurs associations, autres réalités, autre sociologie ? Paris : L’Harmattan, 2004 – p. 165-174.

Lecture critique de Stéphane Beaud, Michel Pialoux, « Violences urbaines, violence sociale, genèse des nouvelles classes dangereuses », Paris, Fayard, 2003, 426 pages, Annales de la recherche urbaine, n°96, p. 151-152, Texte

Lecture critique de Michel Kokoreff, « La force des quartiers : de la délinquance à l’engagement politique », Paris, Payot, 2003, 349 pages, Genèses. Sciences sociales et histoire, n°57, p. 157-158.

2002

Le temps des possibles et des impossibles : les usages sociaux du soir. Le cas des collégiens et lycéens d’une cité HLM dans la banlieue parisienne, Mémoire de DEA de Modes de vie et Politiques sociales, réalisé sous la direction de Jean-Claude Combessie et Florence Weber, Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis.

2001

2001, Le Social and democratic labour party : la voix des catholiques modérés en Irlande du Nord ?, Mémoire de DEA d’Études Politiques, réalisé sous la direction de Philippe Portier, Rennes 1.

Communications récentes

11 décembre 2017, « L’aide alimentaire. Sur les complicités entre forces de bienfaisance », Journée d’étude Enquêter sur la bienfaisance. Approches comparatives des pratiques du bien, IRIS, CEPED, MMSH, Aix-en-Provence.

23 juin 2017, « Les visiteurs devant le seuil. Sur les « luttes contre l’isolement » des « âgés » dans un territoire rural », Colloque Les frontières du privé, GRESCO, MSHS Poitiers.

31 mai 2017, « The Reverse of the Medal. About the Paradoxical Effects of Young People Sports Activities in Parisian Slums (France) », Session Sport and Social Class, 2017 World Congress Sociology of Sport Reimagining Democracies and Sport, International Sociology of Sport Association, Taiwan Society of Sport Sociology, Taoyuan City.

4 mai 2017, « Des relations de classe depuis le début jusqu’à la fin », Journée d’études Les rapports de classe « au concret », RT 5 de l’Association française de sociologie Classes sociales, inégalités, fragmentations, UMR CMH, UMR CRESPPA et UMR CURAPP-ESS, Campus Paris-Jourdan, ENS Jourdan, Paris.

16 décembre 2016, « De la grande distribution à la grande redistribution », Colloque international Les mondes de la philantrophie XIXè-XXIè siècles, organisé par Marc-Olivier Deplaude (INRA), Thomas Depecker (INRA) et Nicolas Larchet (CNRS), Site Pouchet du CNRS, Paris.

28 octobre 2016, avec Muriel Marnet, « Les ethnographes armés ou désarmés par l’observation multisituée ? Remarques provisoires à partir d’enquêtes sur les « précarités rurales » dans le Sud-Ouest de la France », Colloque d’automne de l’Association pour la Recherche Qualitative, Observer les acteurs et les pratiques en situation : réflexions sur les démarches d’observation multisituées, équipées ou en ligne, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

18 octobre 2016, « Peut-on lutter contre les solitudes ? Un regard sociologique », Colloque du Centre d’étude et d’action sociales des Côtes d’Armor, Fabrique du lien. Agir contre les solitudes, Askoria (Les Métiers des Solidarités), Saint-Brieuc.

29 septembre 2016, « « Ici les gens sont seuls, isolés ». Ce que les usages des catégories de solitude et d’isolement en milieu rural révèlent des rapports établis entre territoire et inégalités sociales et de santé », 2ème biennale de la sociologie de l’urbain et des territoires, Inégalités sociales et inégalités spatiales (2000-2016) : explications sociologiques, Association française de sociologie (RT9), Maison de la recherche, Université de Toulouse Jean Jaurès.

9 juin 2016, « To Keep People There. The Settlement of Migrant Workers in « Wine’s World » », Colloque How Class Works, University State of New-York, Stony Brook.

19 mai 2016, «Quand «des» solitudes et «des» isolements rencontrent les luttes menées contre eux. Réflexions sur le traitement institutionnel des vies moins sociales que la moyenne », Journée d’étude sur l’Isolement, Activités sociales de l’Énergie, Marmande.

2 mai 2016, «« Diriez-vous que vous êtes isolé ? ». Sur les usages de la catégorie d’isolement par les administrateurs de la santé publique en milieu rural», Le gouvernement de la santé dans tous ses états. Transformation de l’action publique, dynamiques professionnelles et justice sociale, Université de Bordeaux, Centre Émile Durkheim, Laboratoire Cultures, Éducations et Sociétés.

 19 octobre 2015, «  Des socialisations paradoxales. L’indissociable inscription des jeunesses populaires urbaines dans les associations locales et les dispositifs de la Politique de la ville », Colloque Socialisations juvéniles : des espaces en interaction, Espé Gennevilliers/Université Cergy-Pontoise.

29 mai 2013, “Vito’s       world    :     When   poor      volunteers         and        their     peers mentor   young                people in a         Parisian                youth    center”, en préalable à la conférence d’Elijah Anderson, « Le ghetto iconique et la canopée cosmopolite. Relations de race et de classe aux Etats-Unis aujourd’hui », Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis.

31 janvier 2012, « “Here at Mowgli we make the Young become Excellent !” The Local Neighborhood Associations in the Construction of Social Fates », Journée d’étude Paul Willis, L’école des ouvriers. Enjeux et postérité d’un classique des sciences sociales, Table ronde sur la méthode ethnographique en présence de l’auteur, CSU/CNRS-CESAER/INRA-Université de Limoges, Site Pouchet du CNRS, Paris.

Responsabilités et activités collectives

Responsabilités scientifiques

  • Membre du bureau du RT 50 « Socialisations », Association Française de Sociologie (AFS).
  • Expert-évaluateur – Appel « Crédits et Projets » 2017 du Fonds de la Recherche Scientifique – FNRS (Fonds national de la recherche scientifique), Belgique.
  • Expert-évaluateur – Appel « Bourses et Mandats » 2017 du Fonds de la Recherche Scientifique – FNRS (Fonds national de la recherche scientifique), Belgique.
  • Co-porteur, avec Jacques Mikulovic et André Suchet, de l’axe Action publique du LACES.
  • Referee pour les revues Travail et Emploi, Actes de la recherche en sciences sociales, Les Sciences de l’Éducation. Pour l’Ère nouvelle, Nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, Nouvelles pratiques sociales, Journal of Youth Studies.

Responsabilités pédagogiques

  • 2014-2017 : Responsable pédagogique de la Licence professionnelle Activités sportives spécialité Gestion et développement des organisations et des services sportifs et de loisirs.
  • Membre du comité de pilotage « Licence » pour l’accréditation 2016-2020 du Collège Sciences de l’homme au titre de responsable de la Licence professionnelle Gestion et développement des organisations et des services sportifs et de loisirs.

Réseaux professionnels

  • Membre de l’Association pour la Recherche Qualitative (ARQ), http://www.recherche-qualitative.qc.ca/